Nous avons repris la lecture des derniers chapitres de la Genèse, qui détaille la vie de Joseph.

En lisant ces textes avec une perspective chrétienne, nous découvrons de très nombreuses similitudes entre ce magnifique personnage et Jésus-Christ.

Regardons cette semaine le chapitre 40. Joseph a été envoyé en prison et il va faire la rencontre de deux proches de Pharaon.

Dans ce podcast, nous allons regarder :

  • Joseph, le boulanger et le sommelier
  • Joseph interprète le rêve du sommelier et du boulanger
  • Un festin à la table de Pharaon

Si vous appréciez ce Podcast, n’hésitez pas à mettre une note ou un commentaire et à le partager sur les réseaux sociaux avec le hashtag #EtudierLaBible !

Joseph, le boulanger et le sommelier

Deux notables proches de Pharaon sont tombés en disgrâce. Ils atterrissent dans une cellule. 

Il s’agit de l’échanson et du responsable du pain du souverain. C’est-à-dire son sommelier, celui qui lui faisait boire son vin, et son boulanger. 

Les symboles entre Christ et Joseph

  • Le pain et le vin, symbole du sang de Christ versé sur la croix à Pâques 
    • Matthieu 26 :26-29 
  • Christ aussi s’est retrouvé entouré de deux brigands (Luc 23)
  • Verset 4, on voit que Joseph faisait le service auprès d’eux. C’étaient donc des prisonniers importants pour qu’ils aient quelqu’un à leur service !
    • Sur la notion de serviteur : Luc 22 :24-27
      • Des versets à bien méditer pour tous chrétiens et responsables d’église !

« Il y eut aussi une rivalité entre les disciples pour déterminer qui devait être considéré comme le plus grand parmi eux. Jésus leur dit : « Les rois des nations dominent sur leurs peuples et ceux qui exercent le pouvoir se font appeler bienfaiteurs. Que cela ne soit pas votre cas, mais que le plus grand parmi vous soit comme le plus jeune, et celui qui commande comme celui qui sert. En effet, qui est le plus grand : celui qui est à table ou celui qui sert ? N’est-ce pas celui qui est à table ? Et moi, cependant, je suis au milieu de vous comme celui qui sert.« 

Jésus est venu pour servir, non pour être servi !

  • Verset 7 : Joseph leur demande pourquoi ils ont mauvaise mine 
    • Le Seigneur est là aussi lorsque nous sommes tristes pour nous bénir de sa présence et nous consoler
    • Luc 24 :13-17

« Ce même jour, deux disciples se rendaient à un village appelé Emmaüs, éloigné de Jérusalem d’une douzaine de kilomètres. Ils discutaient ensemble de tout ce qui s’était passé. Pendant qu’ils parlaient et discutaient, Jésus lui-même s’approcha et fit route avec eux, mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître. Il leur dit : « De quoi parlez-vous en marchant, pour avoir l’air si tristes ? »

Joseph interprète le rêve du sommelier

Versets 9 à 13 : dans le rêve de l’échanson, il y a un cep de vigne avec 3 sarments. Quels symboles voyez-vous ici ? 

  • « Je suis le cep, vous êtes les sarments » (Jean 15 :4-5)

« Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez pas non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. »

  • Le vin est aussi le symbole du sang de Christ qui a coulé sur la croix pour nous
    • Marc 14 :23-25

« Il prit ensuite une coupe et, après avoir remercié Dieu, il la leur donna et ils en burent tous. Il leur dit : « Ceci est mon sang, le sang de la nouvelle alliance, qui est versé pour beaucoup. Je vous le dis en vérité, je ne boirai plus jamais du fruit de la vigne, jusqu’au jour où je le boirai nouveau dans le royaume de Dieu.« 

Verset 11 : il est fait mention d’une coupe 

  • La veille de Pâques, Christ a demandé à Dieu d’éloigner cette coupe de lui
    • Matthieu 26 :39
  • Elle symbolise son sacrifice ainsi que celui des martyrs 
    • Matthieu 20 :22-23
  • Il y a également une autre coupe, celle de la colère de Dieu 
    • Jérémie 25:15-16

Regardons le déroulé du rêve de l’échanson (versets 9 à 11) :

« Dans mon songe, voici, il y avait un cep devant moi. Ce cep avait trois sarments. Quand il eut poussé, sa fleur se développa et ses grappes donnèrent des raisins mûrs. La coupe de Pharaon était dans ma main. Je pris les raisins, je les pressai dans la coupe de Pharaon, et je mis la coupe dans la main de Pharaon. »

  • Au début, il y a un cep avec 3 sarments
  • Ensuite, il pousse et fleurit, et ses grappes donnent des fruits
  • Les raisins sont pressés dans la coupe
  • La coupe est remise à Pharaon

Comparons ces étapes avec la vie et la mort de Christ. Quelle est la symbolique de ces 4 étapes selon vous ? 

  • Au début, le cep avec 3 sarments
    • Symbolique de la Trinité
    • Mais aussi christ (le cep) et nous (les sarments)
  • Ensuite, il pousse et ses grappes donnent des fruits
    • Sa fleur se développe : symbole du Ministère de Christ
    • Ses grappes donnent des fruits mûrs : les fruits du ministère de Christ, avec les œuvres de ses disciples
  • Les raisins sont pressés dans la coupe
    • Mort du Seigneur sur la croix 
    • (Son sang qui coule est symbolisé par le vin lors de la Sainte Cène)
  • La coupe est remise à Pharaon
    • Christ remet son Esprit au Père

L’enchainement est troublant, vous ne trouvez pas ?

Regardons la suite du rêve de l’échanson (versets 12 et 13)

« Joseph lui dit : En voici l’explication. Les trois sarments sont trois jours. Encore trois jours, et Pharaon relèvera ta tête et te rétablira dans ta charge ; tu mettras la coupe dans la main de Pharaon, comme tu en avais l’habitude lorsque tu étais son échanson. »

  • Après 3 jours, Pharaon va relever cette personne
  • Il va le rétablir à son poste
  • Il va de nouveau être aux côtés de Pharaon comme auparavant

Comment interprétez-vous l’enchainement de ces événements ? 

  • Christ est resté 3 jours au tombeau
  • Après 3 jours, Christ est ressuscité (Pâques)
  • Remonté au Ciel, Il est rétabli dans ses attributs royaux et divins 

Là encore, l’enchainement est troublant, vous ne trouvez pas ?

Verset 14 : que demande Joseph à l’échanson une fois qu’il aura retrouvé sa place auprès de Pharaon ? 

  • De se souvenir de lui lorsqu’il sera libre 
    • Sur la croix, l’un des brigands a aussi demandé à Jésus se souvenir de lui (Luc 23:39-43)
    • Christ au aussi demandé que l’on se souvienne de son sacrifice à travers le symbole de la Sainte Cène
      • « Faites ceci de mémoire de moi » (1 Corinthiens 11 :23-26)

Deux phrases très touchantes

  • « Souviens-toi de moi lorsque tu seras heureux »
    • Nous souvenons-nous de Christ lorsque tout va bien dans notre vie, ou seulement quand tout va mal ? 
  • Un autre passage touchant (verset 15)
    • « Car j’ai été enlevé du pays des Hébreux, et ici même je n’ai rien fait pour être mis en prison ».
    • Ce verset prend beaucoup de sens si on considère Joseph comme un type de Christ.

Joseph interprète le rêve du boulanger

(Versets 16 à 19) Ici encore, il y a beaucoup de symboliques. Il y avait le symbole du vin. Il y a maintenant celui du pain

  • 3 corbeilles : symbolique de la Trinité là encore
    • Le pain : corps du Christ donné sur la Croix
      • Pain blanc : pureté 
  • Comment sont les mets dans la corbeille (verset 17) ? 
    • « De toutes espèces »
    • Comme les nations et les peuples pour qui Christ va donner son corps
  • Le panetier finira pendu au bois, comme Christ à la croix 
    • Galates 3 :13

Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous – car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois.

La Bible, Galates 3 :13
  • Les oiseaux mangeront sa chair
    • Symbole des nations qui ont rejeté le sacrifice du Seigneur ? 

Un festin à la table de Pharaon

Au bout de trois jours, le Pharaon organise un festin (versets 20 à 22).

C’est un véritable banquet !

  • Qui est invité ? Tout le peuple ? 
    • Non. Tous ses serviteurs, et uniquement eux
  • Il y a une bénédiction (le sommelier) et un jugement (le boulanger)
    • Qui les prononce ?
      • Pharaon 

Quelles symboliques voyez-vous ici ? 

  • Le banquet des noces de l’Agneau
    • Apocalypse 19 :5-9
    • Qui est invité aux noces de l’Agneau ? Toute le monde ? 
      • Non. Tous les serviteurs de Dieu, et uniquement eux 

« Une voix sortit du trône et dit : « Louez notre Dieu, vous tous ses serviteurs, vous qui le craignez, petits et grands ! » Et j’entendis comme la voix d’une foule immense. Elle ressemblait au bruit de grosses eaux, au grondement de forts coups de tonnerre, et elle disait : « Alléluia ! Car le Seigneur, notre Dieu tout-puissant, a établi son règne. Réjouissons-nous, soyons dans la joie et rendons-lui gloire, car voici venu le moment des noces de l’Agneau, et son épouse s’est préparée. Il lui a été donné de s’habiller d’un fin lin, éclatant, pur. » En effet, le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints. L’ange me dit alors : « Écris : ‘Heureux ceux qui sont invités au festin des noces de l’Agneau !’ » Puis il ajouta : « Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu. »

  • Il y a une bénédiction 
    • L’Agneau s’unit à son épouse, l’Église
    • Symbole de l’échanson, qui est béni et restauré
  • Et il y a un jugement 
    • Nous avons ici un parallèle avec le jugement des nations (Apocalypse 19 :11-21)
      • Verset 15 : « …Il écrasera lui-même le raisin dans la cuve à vin de l’ardente colère du Dieu tout-puissant.« 
      • Verset 17 : « …Le grand festin de Dieu
      • Verset 21 : « …Tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair. »
  • Qui prononce ses jugements ? 
    • Le Souverain : Dieu le Père

En résumé, nous avons donc :

  • Joseph : qui est l’image du Fils
  • Les 2 prisonniers : image des 2 brigands à la croix
  • Le boulanger : Christ rejeté
  • Le sommelier : Christ qui est restauré
  • Pharaon : image de Dieu le Père
    • C’est lui qui prononce les jugements, car il est souverain 

Que ce passage nous permette de méditer sur ce que Christ a fait pour nous : 

  • Donner Sa vie sur la croix pour nos péchés, 
  • La puissance de Sa résurrection, 
  • Et ne pas oublier Ses Paroles qui nous donnent la vie. 

Est-ce que le sommelier va se souvenir de Joseph ? 

  • Verset 23 : non, il va l’oublier 
  • Ecclésiaste 9 :13-15

« J’ai aussi vu sous le soleil ce trait d’une sagesse qui m’a paru grande. Il y avait une petite ville, avec peu d’hommes dans son sein ; un roi puissant marcha sur elle, l’investit, et éleva contre elle de grands forts. Il s’y trouvait un homme pauvre et sage, qui sauva la ville par sa sagesse. Et personne ne s’est souvenu de cet homme pauvre. Et j’ai dit : La sagesse vaut mieux que la force. Cependant la sagesse du pauvre est méprisée, et ses paroles ne sont pas écoutées. »

Et nous, que faisons-nous des Paroles du Seigneur ? Les retenons-nous ou les oublions-nous ?

Le sommelier ne va pas se souvenir de Joseph. C’est ce que nous verrons la semaine prochaine : Episode 73 – Joseph, un type de Christ : le chef du royaume (Genèse 41)

Ecouter sur Apple podcast

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.