Rachel et sa soeur Léa sont à présent mariées à un même homme, Jacob. L’une des deux est fertile, l’autre est stérile. Cette situation maritale compliquée va amener les deux soeurs à devenir rivales.

Dans cet épisode de podcast, nous allons regarder :

  • Leurs différences de caractères
  • Les 3 façons d’obtenir quelque chose auprès de quelqu’un d’après les exemples de Sara, Rebecca et Rachel
  • La place de Léa et Rachel dans la Bible

Liens mentionnés dans ce podcast

En bas de cette page, vous trouverez une synthèse de ce podcast en version texte.  ⤵️

Si vous appréciez ce Podcast, n’hésitez pas à mettre une note ou un commentaire, et à le partager sur les réseaux sociaux avec le hashtag #EtudierLaBible !

Genèse 30 – La rivalité entre Rachel et Léa

Lisons les versets 1 à 24.

  • Verset 1 et 2 « Donne-moi des enfants ou je meurs »
  • Rachel avait un beau physique et un beau visage. Mais que nous disent ces 2 versets sur sa personnalité ?
    • Colérique
    • Querelleuse
    • Jalouse
  • Quelle est la responsabilité de Jacob si Rachel n’a pas d’enfants ? 
    • Aucune
    • Est-ce que parfois cela nous arrive de rejeter la culpabilité sur quelqu’un alors qu’il n’y est pour rien ? Comme Sara avec Abraham (Genèse 16 :5)
  • Elle lui fait une sorte de chantage : « Ou je meurs ». Cela vous rappelle-il quelqu’un de sa parenté ? 
    • Quelle avait été la réaction de Sara lorsqu’elle était stérile ? 
      • Genèse 16 :2 > Respect, douceur
    • Quelle avait été la réaction de Rebecca (tante de Rachel) lorsqu’elle chercha à faire fuir Jacob vers son frère Laban ?
      • Genèse 27 :46 > Manipulation 
    • Et maintenant celle de Rachel ? 
      • Genèse 30 :1 > Chantage
  • Lorsque nous cherchons à obtenir quelque chose des autres, il y a trois méthodes possibles :
    • La demande respectueuse, 
      • la manipulation.
      • ou le chantage.
      • Laquelle utilisons-nous le plus souvent ?
  • Rachel ne peut pas avoir d’enfants. Elle donne pour femme sa servante Bilha à Jacob
    • Bilha signifie « troublée, timidité » 
    • C’était dans la culture de l’époque (Ur en Chaldée)

Zoom sur la ville de Nuzi 

(Bible Segond 21 avec notes d’étude archélogique)

  • Située en Irak, dans la région de Charan
  • Elles sont un peu éloignées, mais elles étaient toutes les deux sous domination Hurrite 
    • Cultures identiques 

Les fouilles ont mis à jour 3.500 tablettes d’argiles datant de 1.500 avant Jésus-Christ environ. Elles contiennent des codes civiles, sociaux ou politiques de cette civilisation. Ces codes sont très similaires avec les épisodes de la Genèse que nous parcourront :

  • Un couple sans enfant avait le droit d’adopter un serviteur comme héritier 
    • Cf. Abraham et Eliezer : Genèse 15 :2-3
  • Une épouse stérile pouvait donner une servante pour femme à son mari afin qu’elle adopte ensuite l’enfant. 
    • Si l’épouse légitime venait ensuite à enfanter, le fils de la servante perdait son statut d’héritier légitime
      • Cf. Sara et Agar (Genèse 16 et 21)
  • Des frères pouvaient arranger le mariage de leur sœur. Celle-ci avait le droit de refuser 
    • Cf. Rebecca et Laban (Genèse 24 :29-60)
  • Le père pouvait aussi arranger le mariage de sa fille. Mais elle n’avait pas à donner son accord
    • Cf. Laban et ses filles (Genèse 29)
  • On a découvert à Nuzi dans les contrats de mariage qu’une servante devait être donnée à la mariée
  • Chaque famille avait également ses idoles sous forme de statuette. Elles avaient une valeur forte : c’est l’héritier principal qui les recevaient à la mort du défunt. Celui qui les détenaient pouvaient donc se prévaloir comme héritier principal. Nous verrons bientôt que cela aura une importance lorsque Jacob va quitter Laban, car Rachel va subtiliser ces idoles.  
  • Nous venons de voir que l’enfant d’une servante ou esclave qui accouchait sur les genoux de sa maitresse devenait enfant de celle-ci par adoption. La proposition de Rachel est-elle donc une bonne solution ? 
    • Non, c’est une mauvaise réponse à un vrai problème
  • Jacob a-t-il eu raison d’accepter ce marché ?
    • Non, Dieu lui avait promis une descendance (Genèse 28 :13 à 14, après l’épisode du rêve avec l’échelle)
    • Il avait déjà, il est vrai, une descendance avec Léa. Mais il aurait dû avoir confiance en Dieu
      • Sa mère aussi avait été stérile, et Dieu était intervenu
    • Il aurait dû aussi retenir les leçons des erreurs de ses prédécesseurs
      • Sa grand-mère (Sara) aussi avait été stérile, et elle avait commis une erreur avec Agar (Genèse 16)

Qu’auraient-ils dû faire ? 

  • Genèse 25 :21 > Prier, comme Isaac avait fait pour Rebecca. Et Dieu lui avait alors permis d’enfanter
    • Il a préféré suivre l’exemple d’Abraham et de Sara ou des peuples de la région, plutôt que de s’appuyer sur Dieu comme son père et sa mère
      • Suit-on toujours le bon exemple ???
  • Verset 6 : « Rachel dit : « Dieu m’a rendu justice, il m’a même écoutée et m’a accordé un fils. » C’est pourquoi elle l’appela Dan ».
  • Rachel devient mère par procuration 
    • Dan = rendre la justice
    • Dieu lui a-t-il rendu justice ? 
      • Non, elle se fait justice elle-même
  • Versets 7 et 8 : « Bilha, la servante de Rachel, tomba encore enceinte et donna un deuxième fils à Jacob. Rachel dit : « J’ai lutté divinement contre ma sœur et j’ai été victorieuse », et elle l’appela Nephthali »
  • Nephtali = Luttant
    • Que pensez de la réaction de Rachel ? 
      • Jalouse
      • Rivalité inutile
      • Injuste : sa sœur n’a pas demandé à être femme de Jacob et n’a aucune responsabilité dans la stérilité de sa sœur
  • Versets 9 à 13 : Léa cesse d’enfanter et demande à Jacob de coucher avec sa servante Zilpa 
    • Le prénom Zilpa signifie  « couler, ruissellement » 
    • Le prénom Léa signifie « être fatigué de quelque chose, mais aussi être affligé ou offensé »
    • Rachel signifie « agnelle, brebis »
  • Que penser du fait que Léa ait donné sa servante à Jacob ? 
    • Maladresse ? 
    • Course à l’échalote ?
  • Est-ce qu’elle a des mauvais sentiments envers sa sœur ? regardons le nom qu’elle à ses enfants :
    • Gad signifie « quel bonheur ! »
    • Aser signifie « heureuse » 
    • Au chapitre précédent, nous avions vu que Léa n’était pas aimée, s’était sentie humiliée, puis elle s’était tournée vers Dieu
    • A présent, elle est heureuse , et ne lutte pas contre sa sœur
  • A la lumière de ces événements et de l’attitude de chacun des deux sœurs, laquelle semble avoir les meilleures dispositions de cœur ?
    • Léa
  • Pourtant, Jacob avait préféré Rachel. Pourquoi ? 
    • Car Rachel était « belle de taille et de figure » ou « d’une très grande beauté » Genèse 29 :16-18
    • Sous-entendu que sa sœur Léa l’était un peu moins
  • Doit-on choisir son conjoint sur la base de critères physiques seulement?
    • Non
    • Proverbes 31 : femme vertueuse. Les critères mentionnés sont uniquement moraux, pas physiques.

L’épisode des mandagores

  • Poussent dans le Bassin méditerranéen
  • Plante aux vertus réputées magiques, voire aphrodisiaques
  • En réalité : principes hallucinogènes très toxiques
  • Rachel demande à Léa de lui en donner : pour la fertilité. Que lui répond Léa ? 
    • Non ! Tu as déjà pris mon mari
    • Elle dit également à Jacob « je t’ai acheté » pour avoir des relations avec lui. C’est pourtant son mari !

Le soir, comme Jacob revenait des champs, Léa sortit à sa rencontre, et dit: C’est vers moi que tu viendras, car je t’ai acheté pour les mandragores de mon fils. Et il coucha avec elle cette nuit. 

La Bible, Genèse 30:16
  • Qu’est-ce que cela démontre de sa part ?
    • Jalousie 
    • Rancune
    • Rivalité à son tour
  • Léa enfante Isacaar
    • Isacaar : salaire, récompense
    • Elle justifie ainsi sa décision d’avoir donné sa servante à Jacob. Bizarre…
  • Ensuite, elle va de nouveau être mère à deux autres reprises 
    • Zabulon : » habitation »
    • Dina : « jugement ». Nous allons bientôt voir pourquoi 
  • Cette fois, Rachel devient vraiment mère (v.22-24)
  • Elle le nomme Joseph (« qu’il ajoute »)
    • Au lieu de remercier le Seigneur qui lui accorde une Grâce, elle demande un autre fils ! Toujours la course à l’échalote ?

La place de Rachel et Léa dans la Bible

On voit ici une lutte entre deux sœurs rivales. Une course à celle qui aura le plus d’enfants d’un mari commun. Quelle triste histoire…

  • Cela démontre clairement la sagesse de Dieu qui demande à l’homme d’être le mari d’une seule femme (Genèse 2 :24)
  • Est-ce que leurs noms sont mentionnés dans la généalogie du Messie ?
    • Non
    • Lire Matthieu 1
    • Quelles sont les femmes qui apparaissent ? 
      • 4 femmes païennes (ou assimilées comme païennes)
  • Qui va être enterrée avec Jacob dans le tombeau des patriarches à Hébron?
    • Léa (Gen 49 :29-31)

« Puis il leur donna cet ordre : « Je vais rejoindre les miens. Enterrez-moi avec mes pères dans la grotte qui se trouve dans le champ d’Ephron le Hittite, dans la grotte du champ de Macpéla, vis-à-vis de Mamré dans le pays de Canaan. C’est le champ qu’Abraham a acheté à Ephron le Hittite comme propriété funéraire. C’est là qu’on a enterré Abraham et sa femme Sara, là qu’on a enterré Isaac et sa femme Rebecca, et c’est là que j’ai enterré Léa. »

  • Rachel a été enterrée près de Bethleem (Gen 35 :19-20)

« Rachel mourut et fut enterrée sur le chemin d’Ephrata, c’est-à-dire Bethléhem. Jacob construisit un monument sur son tombeau. C’est le monument du tombeau de Rachel, qui existe encore aujourd’hui. »

  • Et pourtant, un autre épisode aura lieu plus tard à Bethléem. Il va restaurer l’importance de Rachel et Léa pour la lignée du peuple juif ! Lisons Ruth 4 : 9-11

« Alors Boaz dit aux anciens et à tout le peuple : « Vous êtes témoins aujourd’hui que j’ai acquis de la main de Naomi tout ce qui appartenait à Elimélec, à Kiljon et à Machlon, et que j’ai également acquis pour femme Ruth la Moabite, femme de Machlon, pour maintenir le nom du défunt sur son héritage afin qu’il ne disparaisse pas parmi ses frères ni à la porte de sa ville. Vous en êtes témoins aujourd’hui ! » 

Tout le peuple qui était à la porte et les anciens dirent : « Nous en sommes témoins ! Que l’Éternel rende la femme qui entre dans ta famille semblable à Rachel et à Léa, qui ont toutes les deux donné naissance à la communauté d’Israël ! Montre ta force dans Ephrata et fais-toi un nom dans Bethléhem ! »

Le Seigneur a honoré Rachel et Léa, malgré leurs défauts.

Merci Seigneur de nous avoir aussi accueilli comme tes enfants, malgré :

  • la dureté de nos cœurs
  • notre esprit de rancune, ou de rivalité
  • ou notre jalousie

Si vous appréciez ce Podcast, n’hésitez pas à mettre une note ou un commentaire sur Apple Podcasts, et à le partager sur les réseaux sociaux avec le hashtag #EtudierLaBible !

Ecouter sur Apple Podcasts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.