Après s’être installé à Gosen avec sa famille, nous retrouvons Jacob devenu âgé.
Joseph va lui rendre visite avec ses deux enfants, et Jacob va les bénir. Mais pas comme Joseph le pensait. 

Dans cette étude biblique, nous allons regarder :

  • Jacob donne le droit d’ainesse à Joseph, à la place de Ruben
  • Jacob donne le droit d’ainesse à Ephraïm, plutôt qu’à Manassé
  • Ces transferts de privilège, une analogie pour l’église aujourd’hui
  • Dieu utilisera parfois le nom d’Ephraïm pour désigner son peuple, Israël
  • Jacob donne un héritage supplémentaire à Joseph

Liens mentionnés dans ce podcast :

En bas de cette page, vous trouverez une synthèse de ce podcast en version texte.  ⤵️

Si vous appréciez ce Podcast, n’hésitez pas à mettre une note ou un commentaire et à le partager sur les réseaux sociaux avec le hashtag #EtudierLaBible !

Jacob transfère le droit d’ainesse à Joseph à la place de Ruben

  • Verset 1 : « Après cela, on vint dire à Joseph : « ton père est malade » 
    • Combien de temps s’est-il déroulé entre le chapitre précédent, qui marque l’arrivée de Jacob en Égypte, et cet épisode ?
    • Il s’est passé 17 ans (Genèse 47:28)
  • Verset 5-6 : Jacob adopte les deux enfants de Joseph, Éphraïm et Manassé
    • Que veut-il dire lorsqu’il évoque « Éphraïm et Manassé seront mes fils, tout comme Ruben et Siméon » ?
    • Jacob devient leur père, c’est à dire qu’ils auront les mêmes droits que les 12 autres enfants d’Israël
      • Ephraïm et Manassé auront bien un héritage lors du partage de la terre promise (Josué 14 :1-4)

« Voici ce que les Israélites reçurent en héritage dans le pays de Canaan, ce que le prêtre Eléazar, Josué, fils de Nun, et les chefs de famille des tribus israélites partagèrent entre eux. Le partage eut lieu par tirage au sort, comme l’Éternel l’avait ordonné par l’intermédiaire de Moïse, pour les neuf tribus et demie. En effet, Moïse avait donné un héritage à deux tribus et demie de l’autre côté du Jourdain, mais il n’avait pas donné aux Lévites d’héritage parmi eux. 
Les fils de Joseph formaient deux tribus, Manassé et Éphraïm, et l’on ne donna pas de part aux Lévites dans le pays, si ce n’est des villes d’habitation avec leurs environs pour leurs troupeaux et leurs biens. »

La Bible, Josué 14 :1-4

  • Par ce geste, Jacob transfère le droit d’ainesse à Joseph à la place de Ruben
    • Genèse 49:3-4
    • Genèse 49:26
  • Nous trouvons confirmation de cet acte dans 1 Chroniques 5:1-2

Descendants de Ruben, l’aîné d’Israël. En effet, c’était lui le premier-né, mais, parce qu’il avait souillé le lit de son père, son droit d’aînesse fut donné aux fils de Joseph, le fils d’Israël, si bien qu’il ne fut pas enregistré dans les généalogies comme le premier-né. Quant à Juda, il fut certes puissant parmi ses frères et de lui est issu un prince, mais le droit d’aînesse appartenait à Joseph.

La Bible, 1 Chroniques 5:1-2
  • Verset 7 : Pourquoi Jacob parle-t-il de l’endroit où il a enterré Rachel ?
    • Avant de mourir, on peut imaginer qu’il indique à Joseph où repose sa mère 
    • Joseph ne le savait peut-être pas avec précision ? 

Jacob donne le droit d’ainesse à Ephraïm plutôt qu’à Manassé

  • Verset 10 : « Israël embrassa (les fils de Joseph) et les étreignit tendrement »
    • Le Seigneur Jésus aussi a montré de la tendresse aux enfants (Marc 10:13-16)
  • Versets 11-14 : Jacob va bénir les enfants de Joseph
    • Le Seigneur Jésus a aussi béni des enfants (Matthieu 19 :13-15)
  • Quel âge avaient Éphraïm et Manassé selon vous à ce moment-là ? Au moins 19 ans 
    • Ils sont nés juste avant la famine (Genèse 41 :50) 
    • Joseph était déjà père depuis au moins 2 ans lorsqu’il se révéla à ses 11 frères (Genèse 45 :6)
    • Jacob aura vécu 17 ans en Égypte avant de mourir. Et il va bénir Manassé et Ephraïm un peu avant sa mort (Genèse 47 :28)
    • On a donc 2 ans + 17 ans = 19 ans minimum
  • Comment Joseph place-t-il ses enfants ?
    • Éphraïm, le plus jeune, à gauche d’Israël
    • Manassé, l’ainé, à droite d’Israël
  • Comment Jacob place-t-il ses mains ? 
    • Sa main droite sur Éphraïm
    • Sa main gauche sur Manassé
      • C’est donc l’inverse de ce que voulait Joseph !

Versets 15-17 : Joseph bénit Éphraïm et Manassé

  • Regardons comment se décompose sa bénédiction. Comment évoque-t-il le Seigneur ?
    • « Le Dieu devant lequel ont marché mes pères Abraham et Isaac » (verset 15)
    • « Le Dieu qui a pris soin de moi depuis que j’existe jusqu’à aujourd’hui » (verset 15)
    • « L’ange qui m’a délivré de tout mal » (verset 16)
      • Nous avons ici une image de la Trinité !
  • Verset 16 : « … Que mon nom et celui de mes pères Abraham et Isaac subsistent à travers eux et qu’ils se multiplient abondamment à l’intérieur du pays ! »
    • Renouvellement des promesses de bénédiction et de multiplication que Dieu avait faites auparavant à Abraham, Isaac et Jacob.
    • Pour Adam, Ève et Noé c’était plutôt un commandement et Dieu voulait qu’ils se multiplient sur la terre
    • Ici, Jacob les bénit pour qu’ils multiplient « à l’intérieur du pays » !
  • Cette bénédiction des enfants de Joseph témoigne que Jacob avait confiance en Dieu
    • Il avait la foi que Dieu accomplirait les promesses qu’Il lui avait faites (Hébreux 11 :20-22)

C’est par la foi qu’Isaac a béni Jacob et Ésaü en vue de l’avenir. C’est par la foi que Jacob, au moment de sa mort, a béni chacun des fils de Joseph et s’est prosterné, appuyé sur l’extrémité de son bâton. C’est par la foi que Joseph, à la fin de sa vie, a fait mention de la sortie d’Égypte des Israélites et a donné des ordres au sujet de ses ossements.

La Bible, Hébreux 11 :20-22
  • Versets 17-18 : Joseph est-il d’accord avec le choix de son père de bénir d’abord le cadet plutôt que l’ainé ?
    • Non, il vit cela « avec déplaisir »

Ces transferts de privilège, une analogie pour l’église aujourd’hui

Il ne s’agit pas ici du premier transfert de droit d’ainesse. Chacun des patriarches l’a également fait avec son enfant premier-né.

Il s’agit aussi certainement d’une image pour l’église aujourd’hui.

  • Dieu avait appelé tout d’abord un peuple, Israël. Il avait scellé avec eux l’Ancienne Alliance.
  • Mais Israël s’est montré infidèle. Dieu a donc envoyé son Fils pour réconcilier le monde avec Lui
    • Jean 3:16
      • « En effet, Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. »
    • 2 Corinthiens 5:17-21

« Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. Et tout cela vient de Dieu qui nous a réconciliés avec lui par Jésus-Christ et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. En effet, Dieu était en Christ: il réconciliait le monde avec lui-même en ne chargeant pas les hommes de leurs fautes, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. Nous sommes donc des ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu adressait par nous son appel. Nous supplions au nom de Christ: «Soyez réconciliés avec Dieu ! En effet, celui qui n’a pas connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous afin qu’en lui nous devenions justice de Dieu.»

  • Dieu a donc scellé avec les hommes une Nouvelle Alliance qui, cette fois, va bien au-delà d’Israël. Elle est pour le monde entier.
  • Dieu l’avait déjà indiqué à Abraham lorsqu’il lui demanda de lui sacrifier son fils unique, Isaac. Il lui avait dit que son alliance avec lui toucherait toutes les nations de la terre (Genèse 22:15-18)

L’ange de l’Eternel appela une deuxième fois Abraham depuis le ciel. Il dit: «Je le jure par moi-même – déclaration de l’Eternel –, parce que tu as fait cela et que tu n’as pas refusé ton fils unique, je te bénirai et je multiplierai ta descendance: elle sera aussi nombreuse que les étoiles du ciel, pareille au sable qui est au bord de la mer. De plus, ta descendance possédera les villes de ses ennemis. Toutes les nations de la terre seront bénies en ta descendance, parce que tu m’as obéi.»

La Bible, Genèse 22:15-18

Dieu utilisera parfois le nom d’Ephraïm pour désigner son peuple, Israël

Verset 19 : Jacob prophétise qu’Éphraïm sera une nation encore plus grande que son frère Manassé. Et c’est bien ce qui arrivera dans le futur.

  • Jérémie 31 :8-9

« Je vais les ramener du pays du nord, je les rassemblerai des extrémités de la terre. Parmi eux figureront l’aveugle et le boiteux, la femme enceinte et celle qui accouche. Ensemble ils forment une grande assemblée, ils reviennent ici. Ils reviennent en pleurant, mais je les conduis au milieu de leurs supplications. Je les conduis vers des torrents d’eau par un chemin tout droit où ils ne trébucheront pas. En effet, je suis un père pour Israël et Éphraïm est mon premier-né. »

  • Jérémie 31 :18-20

« J’entends clairement Éphraïm se lamenter : « Tu m’as corrigé et je me suis laissé corriger, pareil à un jeune taureau qui n’a pas encore été dressé. Fais-moi revenir et je reviendrai, car tu es l’Éternel, mon Dieu. Revenu à de meilleures intentions, je regrette mon attitude. Après avoir pris conscience de mon état, je me frappe la cuisse. Je suis honteux, rempli d’humiliation, car je dois porter le déshonneur de ma jeunesse. Éphraïm est-il donc pour moi un fils chéri, un enfant qui fait mon plaisir, pour que chaque fois que je parle contre lui son souvenir reste si fort en moi ? C’est que je suis profondément bouleversé quand il est question de lui, je ressens beaucoup de compassion pour lui, déclare l’Éternel.« 

  • C’est étonnant de voir ici que Dieu parle de son peuple Israël en l’appelant Éphraïm
    • On voit ici clairement l’amour de Dieu pour son peuple Israël
    • Mais on voit aussi et surtout l’amour de Dieu pour le pécheur qui se repend

Jacob donne un héritage supplémentaire à Joseph

Avant de mourir, Jacob va donner un héritage supplémentaire à Joseph. Il lui accorde le territoire de Sichem, qu’il a prise aux Amoréens avec « son épée et son arc » (verset 22).

Vous rappelez-vous de cet épisode ?

  • Jacob a-t-il pris Sichem avec son épée et son arc ?
    • Ce sont plutôt ses fils ! (Genèse 34:25-26)
  • C’est là, à Sichem, que Joseph sera enterré
    • Néanmoins, ce ne sera pas dans la partie du pays prise avec violence par les fils de Jacob, mais dans le champ que son père avait acheté (Josué 24 :29-32)

Les Israélites avaient rapporté d’Égypte les ossements de Joseph. Ils furent enterrés à Sichem, dans la partie de terrain que Jacob avait achetée aux fils de Hamor, le père de Sichem, pour 100 pièces d’argent et qui faisait partie de l’héritage des descendants de Joseph.

La Bible, Josué 24 :29-32

Plus tard, Sichem deviendra une ville importante, la principale ville de la tribu d’Éphraïm.

C’est ce que nous verrons dans la prochaine étude.

Ecouter sur Apple podcast

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.