La perte du droit d’aînesse chez les premiers-nés des trois patriarches, Abraham, Isaac et Jacob, est une analogie de Jésus-Christ et de Son église.

Nous avons étudié la semaine dernière les quatre premiers versets du chapitre 16 de Josué. 

Ils présentaient les limites du territoire reçu en héritage par les fils de Joseph. 

Lorsque le peuple s’est partagé le pays, c’est la tribu de Juda qui a reçu tout d’abord sa part. Puis celle des descendants de Joseph. 

C’est la récompense de leur bonne attitude autrefois, du temps de Jacob. Je vous invite à réécouter les épisodes de podcasts précédents sur le Livre de la Genèse (chapitres 37 à 50 essentiellement). 

La seconde partie du chapitre 16 regroupe les versets 5 à 10. Elle décrit les limites du territoire reçu par Ephraïm.

Au sommaire de cette étude biblique

Si vous appréciez ce Podcast, n’hésitez pas à mettre une note ou un commentaire et à le partager sur les réseaux sociaux avec le hashtag #EtudierLaBible !

La perte du droit d’ainesse parmi les Patriarches

  • Est-ce qu’Ephraïm était le premier-né de Joseph ?
    • Non, c’était Manassé
  • Pourquoi Ephraïm est-il cité en premier ? 
    • Lorsque Jacob avait béni les enfants de Joseph, il avait placé Ephraïm avant Manassé (Genèse 48 :11-20)
    • Manassé a perdu sa primauté d’ainesse au profit de son frère Ephraïm
  • Jacob a ensuite accordé le droit d’ainesse à Joseph, à la place de Ruben 
    • 1 Chroniques 5 :1-2

La perte du droit d’ainesse dans la Bible, une analogie entre Israël et l’Eglise 

Ce transfert de privilège est certainement une image pour l’Église de Christ.  

Tout d’abord, Dieu avait appelé un peuple, Israël. Il avait scellé avec eux une première Alliance. 

Pour l’Éternel, Israël était donc son premier né (Exode 4 :22-23) :

Tu diras à Pharaon : Ainsi parle l’Éternel : Israël est mon fils, mon premier-né. Je te dis : Laisse aller mon fils, pour qu’il me serve ; si tu refuses de le laisser aller, voici, je ferai périr ton fils, ton premier-né.

La Bible, Exode 4 :22-23
  • Mais Israël s’est montré infidèle

Ce qui a conduit à sa chute, à sa déportation à Babylone puis à la fin de la royauté en Israël.

  • Dieu a alors envoyé son Fils Jésus-Christ, aux temps convenables, afin de réconcilier le monde avec Lui
    • Galates 4 :4-5

Mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la loi, afin qu’il rachète ceux qui étaient sous la loi, afin que nous recevions l’adoption.

La Bible, Galates 4 :4-5
  • A travers le sacrifice de Christ, Dieu a donc scellé une Nouvelle Alliance avec les hommes
    • 1 Corinthiens 11 :23-25

« Car j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c’est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi. De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez ».

  • Et cette fois, elle va bien au-delà d’Israël. Elle est pour le monde entier.

Dieu l’avait déjà indiqué à Abraham lorsqu’il lui demanda de lui sacrifier son fils unique, Isaac. Il lui avait dit que son alliance avec lui toucherait toutes les nations de la terre (Genèse 22:15-18)

Ainsi, la promesse faite à Abraham s’accomplit pleinement en Jésus-Christ. Le sacrifice du Fils unique, Isaac, était une préfiguration du sacrifice de Jésus à la croix. Episode 32 – Le sacrifice d’Isaac par Abraham (Genèse 22)

  • A présent, elle est pour tous ceux qui ont donné leur cœur au Seigneur et Sauveur Jésus-Christ 

Jésus, le Premier-Né de toute la création

Aux temps des patriarches, chaque premier-né a donc perdu le privilège de son droit d’ainesse : 

  • Ismaël a cédé sa place à Isaac, 
  • Esaü a cédé sa place à Jacob, 
  • Ruben a cédé sa place à Joseph,
  • Manassé a cédé sa place à Ephraïm.

Maintenant, dans un sens plus large, Israël a perdu aussi ce privilège au bénéfice des rachetés par le sang de Christ. C’est-à-dire les chrétiens. C’est-à-dire l’église.  

La Bible nous donne même plusieurs images de Jésus-Christ en lien avec le premier-né

  • Sur le point de vue humain, charnel, Il est le premier-né de Marie
  • Il est surtout le premier-né de toute la création
    • Colossiens 1.15-17

« Le Fils est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. »

  • Et Il est aussi le premier-né d’entre les morts
    • Colossiens 1.18

Il est la tête du corps de l’Eglise; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier.

La Bible, Colossiens 1.18

Dieu mentionne donc deux fils :

  • Israël, premier-né terrestre
  • Christ, véritable premier-né de toute la création et le Premier en tout 

Jésus est donc le premier-né. Mais Lui n’a pas perdu Son droit d’ainesse

  • Au contraire, Il en a reçu tous les privilèges 
    • Psaumes 89 :4-5 puis versets 27 à 30
  • Pourquoi peut-on dire que ces versets s’appliquent à Jésus-Christ ? 
    • Il est fait mention ici de « postérité éternelle » et de « trône à perpétuité »
    • Alors qu’il n’y a plus de rois en Israël aujourd’hui. 
  • C’est donc bien Jésus qui est présenté ici comme :
    • Le premier-né (verset 28)
    • Le plus élevé des rois de la terre (verset 28)
    • Dont la postérité sera affermie pour toujours (verset 5)
    • Et le trône établi à perpétuité (verset 5)
  • Et à ce titre, ceux qui Lui appartiennent peuvent, aux aussi, jouir de cet héritage et recevoir le privilège d’être appelés, à leur tour, « premiers-nés »
  • Ce sont les premiers-nés « inscrits dans les cieux »
    • Hébreux 12 :22-24

Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges, de l’assemblée des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, de Jésus qui est le médiateur de la nouvelle alliance (…)

La Bible, Hébreux 12 :22-24
  • Si nous sommes chrétiens, nous recevons donc aussi le titre de premiers-nés. Et donc, nous recevons le privilège du droit d’ainesse
    • Nous sommes l’assemblée des premiers-nés inscrits dans les cieux
  • Et cela, grâce au sang de Christ qui a coulé sur la croix 
    • Amen ?

L’infidélité de la tribu d’Ephraïm

Hélas, ce chapitre va se conclure avec l’infidélité des enfants d’Éphraïm (verset 10).

  • Quelle est cette faute ? 
    • Ils ne chassèrent pas les cananéens qui habitaient sur leur territoire
    • Ils les soumirent seulement à des corvées 
      • Alors qu’ils devaient être détruits (Deutéronome 20 :10-18)
    • C’est Pharaon qui se chargera de détruire les habitants de cette ville
      • 1 Rois 9 :16

Le cœur de l’homme est décidément bien infidèle et désobéissant à la volonté de Dieu.

Dans le prochain épisode, ce sera au tour de la tribu de Manassé de recevoir sa part d’héritage. Et à cette occasion, 5 femmes vont se présenter devant Josué et les autorités du peuple de Dieu pour faire une demande particulière. La revendication des cinq filles de Tselophchad (Josué 17:1-6)

Si vous appréciez ce Podcast, n’hésitez pas à mettre une note ou un commentaire et à le partager sur les réseaux sociaux avec le hashtag #EtudierLaBible !

Comments (3)
  1. Merci pour cette étude très intéressante, beaucoup d’apports sur le droits d’aînesse Ruben/Joseph, je viens de le découvrir. La notion des 1er nés remarquablement développée. Toutes les dimensions de notre Seigneur Jésus, qu’elle ouverture sur sa grandeur. Très enrichie par cette étude.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.