Au chapitre précédent, le peuple d’Israël s’est emparé de Jéricho

Tous les habitants ont été passés au fil de l’épée, hormis Rahab et sa famille. La ville a ensuite été brulée avec tout ce qu’elle contient, sauf l’or, l’argent ainsi que les objets en fer et en bronze qui ont été placés dans le trésor de l’Éternel.

Tout Israël semble s’être montré obéissant à la volonté de Dieu. En apparence toutefois. Car un homme infidèle va entrainer le reste de son peuple à la catastrophe. 

Lisons Josué chapitre 7. 

Au sommaire de cette étude biblique

Si vous appréciez ce Podcast, n’hésitez pas à mettre une note ou un commentaire et à le partager sur les réseaux sociaux avec le hashtag #EtudierLaBible !

La faute d’Acan

  • Que lui est-il reproché ? 
    • Il a pris « des choses dévouées »
    • Voir Josué 6 :16-20
    • Acan avait été prévenu !
  • Un seul homme a péché, et pourtant le texte indique :
    • « Les enfants d’Israël commirent une infidélité au sujet des choses dévouées par interdit ». 
    • « (…) La colère de l’Éternel s’enflamma contre les enfants d’Israël »
    • Nous allons répondre à ce point un peu plus tard, dans la suite du texte

Les préparatifs à la prise d’Aï

  • Verset 3 : quel est leur constat ?
    • La ville semble facile à prendre
    • Les espions disent que 2 ou 3.000 soldats suffiront a priori pour en faire la conquête. Qu’est-ce que cela démontre selon vous ?
      • Un acte de foi ? car la ville comptait 4 à 6 fois plus d’habitants
        • Josué 8 :24-26
        • Cela fait un soldat israélite pour 4 à 6 habitants 
        • Israël était confiant suite à sa prise de Jéricho avec l’aide de l’Éternel
      • Mais n’était-ce pas aussi un peu présomptueux ?
  • Voyez-vous 3 différences par rapport à la conquête de Jéricho ?
    • Ce n’est pas Dieu qui envoie le peuple conquérir Aï
    • Malgré l’optimisme des espions, Josué et le peuple ne consultent pas l’Éternel concernant ce projet
    • L’Arche n’est pas présente lors de l’attaque de la ville
    • La conquête d’Aï semble donc plutôt présomptueuse, comme on pouvait le craindre

La conquête d’Aï tourne à la débâcle

  • Versets 4 et 5 : c’est la débâcle !
    • 3.000 soldats sont envoyés, mais ils sont mis en déroute
    • Et 36 d’entre eux sont tués
  • Verset 5 : quelle est la réaction du peuple ?
    • « Le peuple fut consterné et perdit courage ».
  • Versets 6 à 9 : quelle est la réaction de Josué ? 
    • Il est abattu
      • Verset 7 

Ah ! Seigneur Éternel, pourquoi as-tu fait passer le Jourdain à ce peuple, pour nous livrer entre les mains des Amoréens et nous faire périr ? Oh ! si nous avions su rester de l’autre côté du Jourdain ! 

La Bible, Josué 7:7
  • On croirait entendre Moïse qui reprochait à Dieu de l’avoir envoyé devant Pharaon
    • Exode 5 :22-23
  • On croirait entendre le peuple d’Israël qui reprochait à Moïse de l’avoir fait sortir d’Égypte après le retour des espions de Canaan
    • Nombres 14 :1-3

« Toute l’assemblée se souleva et poussa des cris, et le peuple pleura pendant la nuit. Tous les Israélites murmurèrent contre Moïse et Aaron, et toute l’assemblée leur dit : « Si seulement nous étions morts en Égypte ou dans ce désert ! 

Pourquoi l’Éternel nous fait-il aller dans ce pays où nous tomberons par l’épée, où nos femmes et nos petits enfants deviendront une proie ? Ne vaut-il pas mieux pour nous retourner en Égypte ?»

  • Et nous, quelle est notre attitude lorsque Dieu ne semble pas être avec nous ? 
    • Lui faisons-nous des reproches ?
    • Ou est-ce que nous comptons sur Son Amour avec foi ? 

Tant qu’Israël s’appuyait sur le Seigneur, comme à Jéricho, Dieu était avec eux et leur donnait la victoire. Lorsqu’Israël s’est appuyé sur sa force, comme à Aï, Dieu s’est éloigné d’eux et ils ont connu la défaite. 

Quelle leçon pour nous aussi !

  • Car cette attitude est bien souvent la nôtre, hélas !
    • Quand le Seigneur nous a accordé une grande bénédiction, nous pensons ensuite ne plus avoir besoin de Lui
    • Comme nous sommes remplis de confiance, nous pensons pouvoir faire les choses tout seuls, en nous appuyant sur nos propres forces. Au lieu de nous appuyer sur Dieu
    • Nous voyons où mène ce type de comportement dans l’histoire de la prise d’Aï

Mais il y a une autre raison à cette débâcle. 

Les raisons de la défaite d’Aï

L’Éternel en explique à Josué la raison.

  • Verset 10 : que dit l’Éternel à Josué ?
    • « Lève-toi ! Pourquoi restes-tu ainsi couché sur ton visage ? »
    • Vous semble-t-il lui faire des reproches ? 
    • Oui. La ponctuation le laisse entendre (il faudrait s’assurer toutefois qu’elle soit dans le texte original)
  • Verset 11 : l’Éternel explique à Josué les 6 raisons de cette défaite. Quelles sont-elles ?

Israël a péché ; ils ont transgressé mon alliance que je leur ai prescrite, ils ont pris des choses dévouées par interdit, ils les ont dérobées et ont menti, et ils les ont cachées parmi leurs bagages. 

La Bible, Josué 8:11
  • Israël a péché :
    • Ils ont transgressé l’Alliance que Dieu avait faite avec eux,
    • Ils ont désobéi,
    • Ils ont volé,
    • Ils ont menti,
    • Et ils ont caché leur faute.

Une responsabilité collective

  • Pourquoi l’Éternel dit-Il « Israël a péché », alors que c’est seulement Acan qui a désobéit ?
    • Dieu voyait Israël comme un tout
    • Son peuple devait être uni comme un seul homme 
  • Mais aujourd’hui, dans la Nouvelle Alliance, notre responsabilité est individuelle
    • Romains 14 :10-13

« Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère ? Ou toi, pourquoi méprises-tu ton frère ? Nous comparaîtrons tous, en effet, devant le tribunal de Christ, car il est écrit : Je suis vivant, dit le Seigneur, chacun pliera le genou devant moi et toute langue rendra gloire à Dieu. Ainsi donc, chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même. Ne nous jugeons donc plus les uns les autres, mais veillez plutôt à ne pas placer d’obstacle ou de piège devant votre frère. »

Etre Saint, comme Dieu est Saint

  • Acan a commis une faute, et va recevoir une terrible punition. L’Éternel est-Il trop exigeant selon vous ?
    • Dieu était en train de construire l’identité morale d’Israël
    • Il voulait que son peuple soit saint comme Lui
      • Lévitique 19 :1-2

L’Éternel dit à Moïse : « Transmets ces instructions à toute l’assemblée des Israélites : Vous serez saints, car je suis saint, moi, l’Éternel, votre Dieu.

La Bible, Lévitique 19 :1-2
  • Cette volonté de Dieu ne s’applique pas seulement à Israël autrefois 
    • Dieu veut aussi que le peuple des chrétiens se tienne à l’écart du péché afin d’être saints comme Lui (1 Pierre 1 :14-16)

« En enfants obéissants, ne vous conformez pas aux désirs que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l’ignorance. Au contraire, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite. En effet, il est écrit : Vous serez saints car moi, je suis saint. »

  • Versets 13 et 14 : que doivent faire maintenant Josué et le peuple ?
    • Ils doivent ôter l’interdit du milieu d’eux
    • Ils doivent se sanctifier et se présenter devant Dieu demain

A présent, Acan va être mis face à ses responsabilités et un jugement terrible va tomber sur lui. Un jugement à l’image du Tribunal de Christ : La faute d’Acan et le tribunal de Christ (Josué 7)

Si vous appréciez ce Podcast, n’hésitez pas à mettre une note ou un commentaire et à le partager sur les réseaux sociaux avec le hashtag #EtudierLaBible !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.